AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 thrill along her neck (lewis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar

Administratrice

âge : vingt-six ans.
statut : célibataire, devrait être mariée aujourd'hui.
quartier : en colocation avec Aubree, à East Side.
dans la vie : sage-femme fraîchement diplômée qui vient de décrocher un poste de nuit au Bridgeport Hospital.
messages : 132
pseudo : .OMEGA (marion)
inscrit depuis : 19/09/2017
avatar : lily collins.
crédits : tearsflight. (avatar) ; tumblr (gif)
autres comptes : pas encore.

Message(#) Sujet: thrill along her neck (lewis) Lun 18 Déc - 17:10

Le stylo à la main, elle est terriblement heureuse de prévoir sur son bullet journal le rendez-vous qu’elle a ce soir. Oui, Maxine sort. Ce n’était pas arrivé depuis des jours. Dieu sait à quel point la période de Noël est éprouvante, sentimentalement, autant à elle qu’à sa meilleure amie. Seulement, tout avait repris une saveur, un goût depuis qu’elle avait appris qu’un poste de nuit s’était libéré à la salle de naissance du Bridgeport Hospital. Oui, elle a eu le poste. C’est non sans une vive émotion qu’elle l’avait apprise à Aubree puis ce soir, elle revoyait des anciennes étudiantes sage-femme de sa promotion pour fêter l’évènement. Cinq, précisément. Le sourire jusqu’aux oreilles, la jolie brune songe au chemin qu’elle a parcouru désormais. Cela n’a pas été de tout repos mais elle a maintenant ce qu’elle a toujours voulu. Cette vocation l’a toujours animée, toujours poussée vers l’avant. Malgré les obstacles, elle n’a jamais lâché. Posant son stylo, la couverture du carnet se ferme doucement. L’heure tourne. Elle doit se préparer.

Longtemps, elle hésite. Être mal habillé ? C’est l’une des pires hantises de Maxine alors elle prend le temps qu’il lui faut, ce qui peut facilement hérisser le poil de sa colocataire. Son reflet dans la glace lui convient amplement, assez pour aller dans la salle de bain. Quelque temps se passe, il faut dire qu’elle ne voit pas le temps filer. Soudain, son portable vibre dans la poche de son pantalon. Son amie qui passe la chercher la taquine gentiment sur le fait qu’elle l’attend depuis dix minutes devant l’immeuble. Il ne faut pas en dire plus pour qu’elle active le pas, enfilant son écharpe épaisse et attrapant son sac à main au vol. Aubree n’est pas là ce soir, c’est sereinement qu’elle se rend compte qu’elle n’a rien oublier, descendant les marches à vive allure.

Le froid mord la peau rosée de la jeune femme, qui rit aux éclats entourée de ses amies. C’est une entrée fracassante dans le Brewport Brewing, qui était déjà bien rempli. Une ambiance festive enveloppe le cœur de la jeune sage-femme. Elles s’installent alors toutes à une table, Maxime quitte son écharpe et son sac à main. Le serveur ne tarde pas. Une tournée de champagne, elle leur doit aussi sa réussite après tout. Les coupes s’entrechoquent en un tintement musical. Elles discutent, rient, profitent de l’instant. Soudain, le regard noisette de Maxine dérive vers le bar puis se fige. Est-ce possible que ce soit lui ? Son regard détaille la personne, haut perchée sur son tabouret de bar. Cet homme qui l’a sorti d’un pétrin infernal avec son portable il y a quelques temps. Ses lèvres ont perdu le sourire, se pinçant doucement. Hésitation… Action. Elle s’excuse auprès de ses amies, prétextant un passage au petit coin. Des millions de pensées filent dans sa tête. Est-ce qu’il va la reconnaître ? Est-ce qu’il va être disposé à voir du monde ? Qu’est-ce qu’il peut bien boire ? Se faufilant entre la foule, elle arrive à la droite de la personne. Il n’a pas encore de verres devant lui. Se penchant vers lui pour qu’il puisse l’entendre, elle murmure. « Je peux vous offrir quelque chose à boire ? » dit-elle, replaçant une mèche de cheveux qui s’est échappé de son head band derrière son oreille. « Je veux dire… Vous m’avez évité une crise de nerfs avec mon téléphone, je vous dois bien ça. » continua-t-elle, cherchant à tout prix à cacher le rouge qui monte doucement à ses joues. Maxine, ce n’est pas dans ses habitudes d’aborder les hommes. Si maladroite mais pourtant, elle a vraiment eu envie de cet homme qui, il faut l’avouer, à un charme fou. Du moins, aux yeux de Maxine mais elle soupçonne qu’elle n’est pas la seule à penser cela. Elle se tient à ses côtés, patientant une quelconque réponse émotionnelle du jeune homme.

_________________
bird set free magic tumbled for her pretty lips and when she spoke the language of the universe - the stars sighed in unison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


âge : twenty-seven, already
statut : célibatairement vôtre
quartier : propriétaire d'une suite au springhill suites milford, dans le quartier sud
dans la vie : chasseur de primes à compte privé
égoportrait :
messages : 104
pseudo : little bug/sophie
inscrit depuis : 16/01/2017
avatar : jack falahee
crédits : chevalisse & anaëlle
autres comptes : not yet

Message(#) Sujet: Re: thrill along her neck (lewis) Mar 19 Déc - 11:48



thrill along her neck

Il est fort probable qu'un jour, ce travail qui le pousse à souvent agir illégalement ait sa peau. Installé dans son canapé face à un feu de cheminé artificiel, Lewis regarde la page de sa recherche s'afficher lentement tout en faisant tourner les glaçons dans son fond de verre de whisky. Ceux-ci se mettent à tinter contre les parois du verre, seul bruit dans la suite si on oublie le craquement des fausses bûches qui anime les lieux. Lentement, un fin sourire vient étirer les lèvres du jeune homme. Il ne lui aura fallu que de quelques codes, il a toujours été stupéfait de découvrir à quel point il est facile d'accéder aux bases de données de la police. Il observe les traits de cet homme qui pourrait faire couler son père, son business, tout ce qu'il a mis en oeuvre et qui pourrait lui filer entre les doigts à cause de cet homme au crâne dégarni et aux hommes de mains bien moins doué que Lewis. Maintenant qu'il a son nom, son adresse, à peu près toute sa vie, il ne lui faudra pas beaucoup de temps avant de le retrouver. Fier de lui, il clape son ordinateur et le pose à coté de lui afin de pouvoir se lever, se dirigeant ensuite vers la baie vitrée qui lui donne accès à une vue plus que surprenante de Bridgeport. Tenant toujours son verre, il le termine d'une traite et laisse son regard se poser sur les rues animées, là où se déroule la vie réelle. Des rues où il a longtemps erré, qui parfois l'ont hébergé durant cette période de sa vie où il n'était rien de plus qu'un pauvre fils de riche occupé à tout perdre. Après en être venu à la conclusion qu'il méritait bien une dose d'alcool supplémentaire en compagnie des habitants de sa ville, Lewis abandonne son verre vide sur la table basse du salon et se dirige vers le hall d'entrée. Il enfile une veste, cherche après ses clés qu'il trouve comme d'habitude dans la poche gauche, et s'assure qu'il est bien en possession de ses deux portables -le privé et le professionnel- avant de sortir de sa suite. En chemin, il croise une des nombreuses femmes de ménage de l'hôtel et lui offre son sourire le plus charmeur, sourire qui suffit à faire s'empourprer les joues de la femme. Lewis emprunte l'ascenseur, franchit le hall, et sort de l'immeuble afin de pouvoir rejoindre sa voiture. Même avec de l'alcool dans le sang, il n'a jamais eu de problème pour conduire alors qu'il a toujours eu la mauvaise habitude d'appuyer un peu trop sur l'accélérateur. Lewis démarre le contact et, immédiatement, un air de vieux rock vient envahir l'habitacle. Au rythme d'une voix rocailleuse, il roule en direction du Brewport Brewing, bar où il n'a plus mis les pieds depuis déjà bien trop longtemps.

Lorsqu'il franchit les portes du bâtiment, Lewis se dirige directement en direction du bar. Avant de commander, il s'assure qu'il n'a pas reçu de message sur son téléphone spécial boulot puis range ensuite l'appareil dans sa poche pour la soirée, n'ayant pas envie de se prendre la tête plus longtemps. Il lève la tête en direction du barman sauf qu'avant d'avoir le temps de prononcer la moindre syllabe, une voix qui lui est étrangement familière s'adresse à lui pour lui proposer un verre. Intrigué, Lewis tourne la tête vers celle qui se tient à ses cotés, une jolie brunette qu'il met un moment à identifier. Le téléphone. C'était elle, celle qui avait fait tomber son cellulaire l'autre jour dans la rue et qu'il avait aidée par pure bonté d'âme, lui qui n'a pourtant jamais été très doué dans le domaine de la générosité. Immédiatement, un sourire en coin vient étirer les lèvres de Lewis qui pivote sur son siège pour pouvoir faire face à la demoiselle.  « La galanterie voudrait que ce soit moi qui vous en offre un, » dit-il avant de comprendre qu'elle essaie de se racheter, même si lui ne juge pas vraiment le geste nécessaire.  « Mais proposé si gentiment, je me vois mal refuser. Je prendrai un scotch, » ajoute-t-il en direction du serveur avant de jeter un regard en coin à la brunette.  « Le deuxième verre de mademoiselle sera sur ma note. » Il la regarde avec insistance, ne pouvant passer à coté du fait que cette fille est vraiment, vraiment très jolie. Il apprécie ce bandeau qu'elle a dans les cheveux, mais aussi les traits de son visage et la couleur de ses joues qui lui rappelle le faux feu qui brûlait plus tôt dans sa cheminée. « Maxine, c'est ça ? » lui demande-t-il en fronçant légèrement les sourcils, tentant tant bien que mal de retourner quelques jours en arrière, à cette rencontre hasardeuse qu'il a réussi à ne pas oublier.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Administratrice

âge : vingt-six ans.
statut : célibataire, devrait être mariée aujourd'hui.
quartier : en colocation avec Aubree, à East Side.
dans la vie : sage-femme fraîchement diplômée qui vient de décrocher un poste de nuit au Bridgeport Hospital.
messages : 132
pseudo : .OMEGA (marion)
inscrit depuis : 19/09/2017
avatar : lily collins.
crédits : tearsflight. (avatar) ; tumblr (gif)
autres comptes : pas encore.

Message(#) Sujet: Re: thrill along her neck (lewis) Mer 20 Déc - 16:45

Son temps passé sur son carnet, elle n’a pas vu la journée s’écouler. Prise entre ma perspective excellente de sa soirée et la nouvelle récente de son poste, Maxine est sur un petit nuage. C’est le cœur un peu plus léger qu’elle traverse cette période hivernale, toujours parsemée de trouble. Pourtant, ce soir, c’est entouré de sa clique d’anciennes étudiantes qu’elle va fêter la grande nouvelle. Elle est allée se préparer, mais Maxine étant Maxine, cette tâche fut longue mais toute en douceur. Peut-être même, un peu de trop. C’est perché sur ses bottines à talons qu’elle a descendu les escaliers très rapidement. Elle n’a pas vu les aiguilles tournées le long de son cadran, si bien qu’elle s’est faite taquiner pour n’avoir pas été à l’heure. Elle se fera rapidement pardonner, le temps d’un trajet en voiture vers le quartier est de sa ville d’adoption.

Après une entrée remarquée dans le Brewport Brewing, le groupe d’amie s’était installée. Se délestant de son sac, de son écharpe et de sa veste, les coupes de champagnes ne tardent pas à venir. Toutes trinquent dans la bonne humeur, Maxine est incroyablement pétillante et souriante. Du moins, jusqu’au moment où elle tourne la tête vers le bar. Son cœur palpite une seconde. L’homme qui l’a aidé quelques jours plus. Monsieur sourire-en-coin. Dans la précipitation, elle n’avait pas eu le temps de le remercier d’une façon digne de ce nom, c’était l’occasion ou jamais. Après une lutte intérieure, elle s’est éclipsée pour aller le voir. Soudain, devant lui, elle perd rapidement ses moyens. Maladroitement, elle lui propose de lui payer un verre. Cette mèche qui s’échappe de son bandeau, ses doigts fins qui la replacent machinalement, le rouge qui lui monte aux joues. Maxine est tendue. Un véritable libre ouvert pour les autres, il a même dû remarquer qu’elle était nerveuse. Elle se gifle mentalement pour cela. Pas le temps de réfléchir plus longtemps, il tourne la tête vers elle. Monsieur sourire-en-coin fait son magistral retour, pour le plaisir visuel de la jeune femme. Son grain de voix… Un frisson déchire le dos de Maxine. Ce son est si doux à ses oreilles. Elle l’écoute parler. Il finit par accepter, Maxine esquisse un petit sourire pour le remercier. « Vous n’avez pas tellement le choix, de toute façon. » dit-elle, s’approchant un peu plus de lui, s’appuyant debout contre le bar. Soudain, elle l’entend dire au serveur que sa consommation suivante sera sur sa note. Elle ne peut s’empêcher de laisser un rire filer entre ses lèvres légèrement glossées. « Vous savez que ça signifie que vous ne me devez rien en retour. Il faudra que l’on tienne des comptes sinon ! » dit-elle, osant croiser son regard qu’elle ne quitte plus, avec un petit air de défi. Où est passé la Maxine timide tout d’un coup ? « Et d’ailleurs, je ne tourne qu’aux bulles d’étoiles ce soir, quelque chose à fêter. » dit-elle, désignant discrètement la table où sont ses amies bien occupées. Les bulles, elles ont toujours fait tourner la tête de la jolie brune, d’où cette timidité quelque peu envolée. Tout d’un coup, il l’interpelle par son prénom. Il a sans doute fouillé dans sa mémoire pour retrouver comment elle se prénomme. Elle n’a pas eu besoin de cet effort, ces souvenirs sont nets. « Touché. » dit-elle, de son français natal parfait avec un sourire plus franc sur les lèvres. « Lewis, si je ne me trompe pas ? » feintant l’hésitation. Le serveur pose le scotch de l’intéressé devant lui. Je coule un regard vers le serveur en guise de remerciement et repose son attention sur Lewis. Elle a finalement bien fait de venir le voir. Pour une fois qu’elle s’y ose, elle peut être fière.

_________________
bird set free magic tumbled for her pretty lips and when she spoke the language of the universe - the stars sighed in unison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


Message(#) Sujet: Re: thrill along her neck (lewis)

Revenir en haut Aller en bas
 
thrill along her neck (lewis)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Actu: Tag Heuer Lewis Hamilton: «J'aime courir au bord du lac»
» Projet: mon premier neck
» Le Neck IDS
» Le Neck... plus ultra
» Neck knife.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bridgeport, CT. :: Bridgeport :: East side :: Brewport Brewing Co.-