AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 lewis ⊱ it killed you like diseases

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar


âge : twenty-seven, already
statut : célibatairement vôtre
quartier : propriétaire d'une suite au springhill suites milford, dans le quartier sud
dans la vie : chasseur de primes à compte privé
égoportrait :
messages : 104
pseudo : little bug/sophie
inscrit depuis : 16/01/2017
avatar : jack falahee
crédits : chevalisse & anaëlle
autres comptes : not yet

Message(#) Sujet: lewis ⊱ it killed you like diseases Mar 21 Nov - 5:21



Lewis Asher Kingsley
jack falahee @ tumblr

.
en vrac ❥
.



NOM : Kingsley, un nom qu'on entend souvent dans le domaine de la politique.
PRÉNOM : Lewis, un prénom sans surnom. Quand il était gamin, les autres s'amusaient à l'appeler King, paradoxal quand on sait qu'il n'avait pas tant d'amis que ça.
DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 17 octobre 1990, dans les beaux quartiers de New-York.
ÂGE : vingt-sept années.
OCCUPATION : chasseur de primes, un métier gardé dans l'ombre qui se transmet dans la famille, caché derrière la carrière politique de son paternel.  
IMPLICATION COMMUNAUTAIRE : Concerts extérieurs de Seaside Park, parce qu'il a toujours aimé la bonne musique et que ça lui donne l'air normal aux yeux des autres.  
À BRIDGEPORT DEPUIS : Qu'il a seize ans, après avoir déménagé plus de quatre fois dans des villes américaines.
STATUT CIVIL : Célibataire, et c'est probablement mieux ainsi.
CÉLÉBRITÉ SUR L'AVATAR : Jack Falahee




.
personnalité ❥
.


|


Un électron libre. Éternel adolescent rebelle, pourtant bon petit soldat quand il juge qu'il fait les bons choix. Lewis, c'est un soleil brûlant. Un sourire charmeur, sûr de lui, un type capable de les faire se sentir importantes, importants, car jamais il n'a été capable de mettre d'étiquette sur sa sexualité. Un soleil oui, un astre lumineux mais qui crève les yeux, brûle la peau. Une vie entre le légal et l'illégal, avec quelques péchés sur les bras et des parties de poker dans les caves qui l'ont rendu accro à certains vices dont il ne devrait pas être fier. Un être presque banal le jour, investi dans cette communauté qu'est Bridgeport, voisin loyal et intelligent, qui plus est. Et dans l'ombre, à l'abri des regards ou sous le clair de lune, il est capable de dénicher n'importe quelle personne se trouvant dans les pattes d'un membre de sa famille. Souvent son père, occasionnellement son oncle. Hackeur doué, agent secret, il sait se faufiler là où il sait que personne ne le verra. Il aime avoir le contrôle, être clair avec lui quant-à ses propres émotions, ses sentiments. Alors lorsqu'il réalise que la situation lui échappe, que ses propres sentiments se jouent de lui, il perd les pédales. Être impulsif, parfois froid, parfois complètement stupide. Il donne l'impression de savoir ce qu'il fait alors que souvent, il est incapable de mettre des mots sur ce qu'il ressent vraiment.





.
expériences personnelles ❥
.


Mauvaise graine. Un adolescent turbulent, le gosse de riche détestable qu'on faisait semblant d'aimer pour ses soirées mondaines où le champagne était offert, du haut d'un des plus grands bâtiments de New-York. Le jeune Kingsley aura réussi à se faire une réputation, aussi mauvaise soit-elle. Détesté par la justice à cause de cette famille dont il était issu et de tout cet argent qui lui permettait de faire n'importe quoi, et de toujours s'en sortir. Joueur de poker à dix-huit ans parmi les plus grands, clope au bec, verre de whisky dans une main et partie gagnante dans l'autre. Comme un Bruce Wayne avant qu'il ne soit confronté à ses peurs, le gamin sans limite et sans filtre qui voyait la vie comme une interminable fête. Sauf qu'un jour, ce petit monde fait de cristal et d'alcool cher a fini par s'effondrer.

15 mai 2011. Mr. Kingsley, grand homme riche à l'influence marquée par des affaires qui marchent, mais aussi par de nombreuses relations avec de grands hommes dans les quatre coins du monde. Un homme qui se présente en tant que Secrétaire du département du Commerce, après avoir longtemps n'été qu'un simple conseiller. Ce jour là, Lewis a presque vingt-et-un ans. Il n'a pas bu la veille car même si ses relations ont toujours été tendues avec son paternel à cause de ses trop nombreux écarts, il sait à quel point ce jour est important pour lui. Il peut encore sentir la main de sa mère presser son épaule pendant que, tous les deux, ils regardent cet homme qu'il admire tant gravir la foule jusqu'à cette estrade où il fera entendre ce discours préparé sur trois jours. On l'applaudit sans le connaître, sans savoir ce qu'il a fait ni même d'où il vient, ce Kingsley né dans une famille défavorisée. Mais bientôt, les cris de joie laissent place à un silence de mort. Coup de feu. Cette pression sur l'épaule de Lewis se fige dans le temps, se fait plus forte, puis disparaît brusquement. Cris de peur. Papa ! Dans cette foule de personnes apeurées, Lewis donne des coudes pour rejoindre son père qui s'est écroulé au sol sans faire de bruit, sa souffrance mise en sourdine à cause des hurlements de ce peuple américain qui court dans tous les sens. Appelez une ambulance ! Mais personne ne l'écoute, et personne ne l'écoutera jamais. Qui est-il dans ce monde, à part l'enfant d'un Conseiller qui vient d'être tiré dessus ? Un simple ivrogne, un éternel gamin, un homme sans nom qui restera dans l'ombre jusqu'au réveil de son paternel.

too heavy to hold will force you to be cold. Être à deux doigts de tout perdre, c'est le genre d'événement qui peut changer un être humain. Se dire qu'on pourrait voir sa fortune s'envoler dans les jeux, dans le poker, dans tous ces verres qu'il s'est enfilés et qui l'ont mis plus bas que terre durant cette période où son père était dans le coma. Une épave, le fils unique. Un détritus dans les rues, une image salie dont personne ne se souciait sauf une personne. Son oncle. Frère de son père, il l'aura trouvé une nuit écroulé au pied de cet hôtel où ils résidaient tous les deux. Tu veux être important à nouveau ? Il a dit oui sans réfléchir Lewis, évidemment qu'il le voulait. Sortir de ce puits sans fond où il s'était lui-même jeté, incapable de porter sur ses épaules la richesse du nom Kingsley sans totalement déraper. Lui qui n'était bon à rien d'autre que se mettre la tête à l'envers, lui qui avait plus de succès dans le monde de la nuit que dans le monde du business. Retrouve cet homme qui a tenté d'assassiner ton père. À partir de cette phrase prononcée à trois heures du matin, face à face avec son oncle dans une chambre d'hôtel louée par l'homme, Lewis n'a plus été le même. Il a appris à se fondre dans la masse, à ne plus être l'éternel adolescent à la vie aussi trépidante qu'un épisode de "Mon incroyable anniversaire". Il est devenu quelqu'un d'autre. Lewis Kinglsey, un homme discret aux éternels sourires en coin, peu enclin à parler de sa vie et encore moins de son boulot. Un homme chaleureux, vu comme un bon voisin et qui, pourtant, est capable de traquer n'importe qui n'importe quand grâce à quelques codes tapés sur son ordinateur. Il en a trouvés plus d'un des hommes mal intentionnés, ceux non voulus par la société. Des fois il donne des noms, des fois il se charge de les rayer du pays. Jamais il n'a tué et pourtant, il ne sait pas si il arriverait à retenir sa colère si un jour il retrouvait cet homme qui a aura détruit sa vie.






.
derrière l'écran ❥
.



Prénom/Surnom: Sophie
Âge: officiellement 20 ans  tikeur
Pays/Région: Belgique
Comment as-tu connu le forum?  huhu
DC/TC/Autres personnages: pas encore
Inventé/Scénario/Banque de lien: inventé
Longueur de post habituelle: environ 350 mots


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
lewis ⊱ it killed you like diseases
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Actu: Tag Heuer Lewis Hamilton: «J'aime courir au bord du lac»
» collection signée VIP chez habitat
» Mon cadeau de mariage sera ?...
» [Protaetia sp.]un Cetoine ??
» L'augmentation de la taille des montres, ça devient gavant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bridgeport, CT. :: Sunrise to sunset :: All about you :: Nice to meet you-